Kuro – Le Jour du vide



Nous sommes en décembre 2046 à Shin-Edo.

Deux jours ont passé depuis qu’Onizuka, Saeki, Koruda, Tanaka et Kuroshima ont affronté les Ika-Zuchi-no-kami en ne se sauvant qu’avec Genbu dernier membre survivant du Shi-Tennô. Kuroshima et Tanaka sont toujours à l’hôpital, Tanaka se réveille même avec un bras cybernétique remplaçant celui qu’il a perdu en affrontant les esprits du tonnerre.Dehors la coupure de courant se poursuit donnant lieux chaque nuit à des pillages à travers les rues sombres de la capitale. Seules les ondes radios fonctionnent toujours, les habitants ont donc bricolé de vieux téléviseurs avec des batteries cinétiques ou calorifiques, et c’est par ce biais que le secrétaire du Nouveau Komeitô (l’un des deux partis au pouvoir) annonce qu’une tentative d’assassinat a été perpétrée contre l’empereur par deux individus figurant sur une liste qu’il a obtenue des services secrets. Il prend alors acte de l’impuissance du parti démocrate, incapable d’affronter la menace extérieure du blocus, ni celle intérieure et déclare la loi martiale avec l’appui du ministre de la justice dénonçant son propre parti appelant les vrais patriotes à attaquer les traîtres, s’en suit alors un son affreux ainsi qu’un flash qui rappelle de douloureux souvenirs et provoque un changement de comportement brutal parmi certaines personnes. Onizuka Eikichi est témoin d’une agression brutale dans un bar tandis Ginko Akeko est attaquée dans le métro et ne doit son salut qu’à l’intervention d’une créature qu’elle pensait être son ennemie.Koruda Takeshi et Saeki Yui sont restés au chevet de Tanaka Kazuhiro et Kuroshima Sukeo, c’est ensemble qu’ils reçoivent le dernier message de Genbu lorsque l’électricité est rétablie pour une poignée de secondes. Ils reçoivent dans le même temps une invitation au Laura Palmer, le café de Shinjuku à minuit 4 précise.
Arrivé à l’heure dite, c’est un Domino très froid qui les accueille. Il les interroge d’abord sur les fous furieux qui se battent dehors. Ils semblent attaquer tout ce qui n’est pas humain sans distinction et semble inquiet de cette situation.

Il commence par répondre à certaines questions : oui ils sont les soldats des kamis, les dieux attendent d’eux qu’ils se sacrifient pour lutter contre les créatures du Yomi-no-kuni. Il ne les aidera que parce qu’il a une dette envers Genbu qui est belle et bien morte. Pour vaincre les esprits du tonnerre ils doivent réussir à mettre la main sur les boîtes à thé qui contiennent leurs âmes pour fabriquer des objets susceptibles de les vaincre, mais ces boîtes sont protégées par le betô-betô san comme l’a découvert Genbu en se sacrifiant. Il faut pour le vaincre posséder le cœur d’un démon des ténèbres. Tanaka Kazuhiro et Ginko Akiko vont donc devoir affronter le démon Ao Andon et le temps presse, maintenant qu’ils sont en possession des 4 clefs autrefois protégées par les gardiens, les Ika-Zuchi-no-Kamis n’ont qu’à attendre la nouvelle Lune, le lendemain soir pour faire remonter à la surface l’île de Ryugu et ouvrir les portes du Yomi-no-Kuni.

Onizuka, Kuroshima, Koruda et Saeki accompagnés d’un androïde que Domino leur présente comme un allié, se rendent pendant les préparatifs vers l’adresse qu’indiquait Genbu dans son message. L’androïde est bizarre et semble avoir une obsession pour le thé… Il ne semble, sur le moment, n’être pas d’une quelconque utilité pour le combat attendu.
Là, dans un hôtel de très haut standing, ils découvrent l’empereur, protégé par les soldats d’élite du Ruban Rubi qui les attend patiemment. Ils lui remettent un disque contenant un message pour lui seul de la part de Genbu et transmis par l’intermédiaire de Domino. Après l’avoir lu ils constatent que lui aussi irradie d’une lumière mais qui semble terriblement intense. Le mikado leur explique qu’il va lui aussi se battre contre les yokaï, et que pour cela il va devoir s’évader de Shin Edo vers Kyoto où ils seront les bienvenus, eux et les autres élus qui figurent sur la liste, si jamais ils cherchent refuge. Il leur annonce enfin que c’est lorsque la tempête rouge se lèvera qu’ils pourront choisir entre retourner vers une vie ordinaire ou bien accepter leur destin et servir les kamis, lui a déjà fait son choix.

De retour au Laura Palmer, ils assistent Tanaka et Ginko dans un haïku monotogari pour invoquer Ao Andon qui tente une fois de plus de piéger ceux qui l’invoquent dans leurs peurs. L’affrontant, ils parviennent à le vaincre et à récupérer son cœur. Domino s’en sert alors pour créer un artefact qui supprime les ténèbres et révèle le bêto-bêto san – une espèce de mille pattes géants se déplaçant à travers toute la pièce – duquel ils prennent, non sans difficulté, les boîtes à thé contenant les âmes des Ika-Zuchi-no-kamis. Par un rapide rituel ils transforment ces boîtes en armes : il suffit de placer quelques gouttes de sang frais pour détruire un esprit tonnerre.
Domino refuse d’en faire plus pour les aider, il a payé sa dette et restera neutre dorénavant, en échange d’une faveur qu’ils lui rendront, il accepte de donner une bénédiction à certains pour les rendre plus fort.

Il faut toujours cependant localiser les démons, et cela, seul Jirô s’en est montré capable. Koruda se montre très méfiant à son égard depuis les derniers événements. Il le pense connecté à ces individus qui s’en prennent à tous les êtres surnaturels et il serait lui aussi sur la liste et non pas une IA comme ils le pensaient.
Il faut de toute façon le retrouver, ils retournent alors tous ensemble à la clinique Kîdo Biogical. Elle est toujours protégée par plusieurs robots origamis qui s’en prennent aux intrus – mais ceux-ci ne font plus peur ni à Kuroda ni à Kuroshima qui en peu de temps neutralisent ceux qui leur font face… D’autres suivent et ils doivent faire vite. Ils retrouvent Jirô, devant une cuve à observer un corps. Il leur dit alors qu’il s’agit du sien, il était bel et bien un homme, le fils du fondateur de la clinique mais leur dit n’avoir rien à voir avec ces « soldats fantômes » à l’extérieur. Il est mort quelques heures avant l’incident Kuro. Comme toutes les personnes bien nées, son esprit fut dupliqué suffisamment vite après sa mort et devait être imprégné dans un corps de synthèse créé à partir de ses propres cellules mais l’incident Kuro le coinça dans cet état où il n’avait accès qu’à une partie de sa mémoire. En échange du programme qui lui a permis de localiser les 7 il leur demande de lancer le processus de réveil de son corps, le processus complet prendra plusieurs heures, mais une fois lancée la majorité est automatique.

Tandis qu’ils s’éloignent par une sortie de secours leur permettant d’éviter les robots de sécurité, ils se demandent s’ils le recroiseront et s’ils seront toujours alliés à ce moment là.

Grace au logiciel, ils parviennent à localiser les 5 esprits survivant sur les docks où ils choisissent de foncer voyant le temps défiler. Une goutte de sang, une seule, cela ne devrait pas être si difficile à récupérer, se disent-ils alors.

Hélas c’est par 3 démons cachés dans les immenses grues de déchargement qu’ils se font accueillir et un intense combat débute. Plusieurs fois, ils frôlent la mort, les démons ne leur laissant aucun répits, ils puisent en eux leurs dernières ressources pour détruire ces monstres aidé par leur nouveau compagnon cybernétique qui est finalement fort utile au combat et sait parfaitement se servir d’une arme. Ils sont bien surpris d’entendre un de leurs opposants qualifier de « traitre » ce nouvel allié, décidément de plus en plus étrange mais l’heure n’est pas à ce genre de discussion et son aide est en ce moment très précieuse. Ensemble, ils parviennent à vaincre 4 d’entre eux et voient le dernier s’enfuir par bateau alors que leurs balles le blessent.

Onizuka, Ginko et Kuroshima sont trop blessé pour continuer, mais les autres partent à sa recherche. Saeki, blessée elle aussi, ne veut pas reculer, et veut poursuivre le voyage quoi qu’il arrive.

Essayant de l’abattre de loin ils le voient plonger en pleine mer, mais c’est bien une île qui surgit faisant chavirer leur bateau. Luttant contre les vagues, ils arrivent à atteindre l’île où se dresse une porte cyclopéenne qui commence à s’ouvrir. La mort du dernier esprit du tonnerre n’y fait rien : les démons peuvent de nouveau fouler la Terre et derrière se lève un cyclone rouge.

Dans leur esprit résonne soudain une voix venue de temps lointain qui leur demande ce qu’ils ont choisi : vivre ou mourir.

 
résumé écrit par Thomas « Kilakato »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s