Warhammer – 18e séance – le Pouvoir derrière le trône

Mon personnage est devenu Champion de Justice: BELCARADRIS

Fin du deuxième jour de festival. Vous rendez visite aux Middenmarshals, les trois seigneurs qui gèrent la sécurité dans la ville et au-dehors. Ceux-ci vous remercient d’attirer leur attention sur le danger que représenterait Gothard Von Wittgenstein, mais l’entretien ne découle sur rien de très concret. Pendant que Vladimir et Godefroid rencontrent l’entraîneur et le capitaine de l’équipe des Menuisiers de Middenheim pour mettre au point les prémices du dopage sportif, Bel Caradris et Elke Külnar se rendent au Collège Royal de Musique où des ménestrels elfes donnent un concert devant une brochette de personnalités. Le soir, vous vous retrouvez à l’auberge à l’exception de Godefroid qui erre en quête de la fille rencontrée la veille, mais en vain. Les personnages présents à l’auberge sont alors tirés de leur sommeil par des bruits de lutte dans la salle commune. Des hommes-bêtes sont entrés dans l’auberge et saccagent la salle commune. Vous subissez quelques vilaines blessures mais vous réussissez à vous défaire de ces viles créatures et la pauvre Tiasmara, la cuisinière, est sauvée des griffes de ces créatures. En fouillant les humanoïdes, vous trouvez sur l’un d’eux une peluche d’enfant creuse et à l’intérieur, un message d’appel à l’aide. Les gardes prétendent cependant ne pas avoir connaissance d’un enlèvement d’enfant. Apparemment, les gardes ont coursé les hommes-bêtes une partie de la nuit avant qu’ils n’entrent dans l’auberge, probablement pour semer leurs poursuivants.

Le lendemain, Elke s’offusque que ses compagnons aient d’autres choses en tête que le bien de l’enfant enlevé. En effet, Bel Caradris et Otto se rendent aux Défis au Champion, défi que l’elfe entend bien relever. Après un rapide round d’observation, le Champion subit une attaque rapide de l’elfe et perd donc son titre devant une foule médusée. Mais cela ne semble pas trop l’affecter. Il donne quelques conseils à Bel Caradris et lui demande de se présenter au Palaz du Graf dans l’après-midi. Mais le spectacle continue et devant une foule qui hésite à chérir son nouveau Champion, un nain ne peut supporter de voir un elfe s’emparer du titre. Las, le combat est bref et sanglant. Oubliant qu’il était une vraie machine à tuer ou pensant avoir à faire à un adversaire à sa mesure, Bel Caradris frappe le pauvre nain de toutes ses forces et lui enfonce la cage thoracique en un coup magistral… Les prêtres présents ne peuvent déjà plus rien pour lui lorsqu’ils arrivent près du corps sans vie. Il est conseillé au nouveau Champion de s’éclipser discrètement… L’ambiance en ville entre elfes et nains n’est pas au beau fixe. L’affront risque de passer pour une insulte de plus. Pendant ce temps, Vladimir et Godefroid réussissent à convaincre « leur » équipe de Rotzball de tester leur produit miraculeux.

Dans l’après-midi, Bel Caradris, pas très à l’aise, se rend à une réception dans les Jardins Royaux et y rencontre pas mal de gens, comme les maîtres de la Guilde de Sorcellerie, le médecin du Graf, le trucculent Pavarotti, la jeune princesse Katarina et son chaperon mais aussi Rallane Lafarel, le ménestrel elfe. Il s’enquiert de la santé du Graf et apprend que le fils de celui-ci est malade alors que le Graf lui-même n’est pas en pleine forme non plus. Durant ce temps, les compagnons de l’elfe se rendent chez les combattants des tunnels sous le temple de Grugni et leur parlent de leur mésaventure avec les hommes-bêtes. Les nains acceptent de leur confier un renifleur et son maître pour tenter de suivre la piste de ces créatures. Par la suite, Bel Caradris est reçu au Palaz du Graf afin d’y recevoir formellement son titre et d’apprendre ses nouvelles obligations. Tout le groupe est enfin réuni le soir pour tenter de retrouver la pauvre enfant…

Dans les tunnels, le chien réussit à retrouver une piste qui les mène dans une taverne populaire des bas quartiers. Là, le chien s’en prend à une jeune femme qui tente de prendre la fuite, mais vous la rattrapez assez vite. Après un interrogatoire serré, elle accepte de vous conduire à sa planque. Mais une fois devant la porte, elle donne un signal à ses complices et l’un d’eux tente de prendre la fuite. Il est heureusement récupéré par Vladimir et Elke. La fouille de la planque donne lieu à un nouveau combat contre un bandit et un ogre, mais la petite fille est récupérée et finalement ramenée chez son père, le Seigneur des Lois Ehrlich. Celui-ci est un homme abattu et il est difficile de le remettre sur le droit chemin. Pour autant, il accepte de mener sa petite enquête au palais pour récompenser les personnages de lui avoir ramené sa fille. Deux autres Seigneur des Lois, selon lui au-dessus de tout soupçon, ont validé les fameuses taxes iniques.

Vous commencez à y voir un peu plus clair dans l’intrigue qui se joue à Middenheim, mais il reste de nombreuses zones d’ombre…

par Genseric ( http://jdra.eklablog.net/)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s