Warhammer – 16e séance – le Pouvoir derrière le Trône

La cité du Loup Blanc

La cité du Loup Blanc, à deux semaines du carnaval, est déjà bondée d’une foule bigarrée. Les derniers préparatifs se font pressants, laissant imaginer le faste de l’évènement. Séduits par l’ambiance et le caractère imposant de la ville, l’idée de vous installer définitivement à l’intérieur des murailles de Middenheim vous effleure et vous envisagez d’y acheter une maison avec les couronnes accumulées lors de vos précédentes aventures. Alors que Elke Külnar se rend à l’Altmarkt pour y quérir des herbes rares puis au temple de Shalya, vous vous rendez à la Guilde des Maçons et des Architectes dans l’espoir d’y trouver un bien abordable, mais on vous y explique que, pendant toute la durée du carnaval, ainsi que deux semaines avant et deux semaines après, le marché immobilier est fermé pour éviter que trop d’étrangers ne l’investissent. En faisant état de son origine kislévite, Vladimir Lapkov semble adoucir quelque peu l’homme de la guilde. Lapkov se dirige ensuite vers la Guilde des Sorciers et Alchimistes pour s’y faire rédiger une nouvelle autorisation de pratiquer l’Art. L’ambiance y semble lourde et suspicieuse. Les prix sont exorbitants et on explique que c’est en réaction à la taxe sur les parchemins, très mal vécue par les mages.

Apprenant l’existence d’une Komission pour les Affaires des Elfes, Nains et Halfelins en ville, vous décidez d’aller y jeter un oeil. Bel Caradris y est accueilli par une elfe stricte et un peu pompeuse. La Komission est établie pour veiller au respect des intérêts des non-humains en ville. Actuellement la taxe sur la main d’oeuvre naine ennuie beaucoup ses agents. Pendant tout ce temps, vous essayez de glaner quelques informations sur Gotthard Von Wittgenstein, mais vous faites chou-blanc. Personne ne semble connaître ce sinistre personnage à Middenheim. Vous rencontrez également une femme de piètre condition qui tente de vous vendre des vêtements sales et tachés de sang ainsi qu’un anneau en or, mais vous refusez ses produits. Vous passez aussi par la Chapelle de Grugni, une sorte de temple nain qui semble communiquer avec un réseau de galeries sous Middenheim. Vous mettez les combattants des tunnels en garde contre la menace skaven qui a eu raison de Château Wittgenstein, espérant débroussailler la piste menant à Gotthard, mais sans réel résultat. On vous invite à aller voir les Middenmarshals de la cité pour évoquer cette menace.

Vous vous retrouvez et cherchez un toit pour la nuit. L’auberge de l’Érudit vous est conseillée, mais elle est malheureusement déjà pleine. On vous renseigne alors les Armes du Templier, un établissement plus que satisfaisant d’un point de vue prix et service. L’auberge d’Uli Breitner vous loue ses deux dernières chambres et vous profitez d’un repos bien mérité. Le soir, après vos ablutions, vous décidez de vous occuper en fonction de vos désirs personnels. Bel Caradris a entendu parler du Bateau-Théâtre, un cabaret dans le Grand Parc, et de deux elfes notoires : Fanmaris Allavandrel, le Grand Veneur du Graf, dont on soupçonne qu’il soit à l’origine de la taxe sur la main d’oeuvre naine en ville, et Rallane Lafarel, le ménestrel de la Cour, un artiste de renom qui passe une bonne partie de ses soirées au Bateau-Théâtre. L’elfe se rend au cabaret et y passe une agréable soirée. Il rencontre Lafarel ainsi qu’une énigmatique jeune femme brune. Elke prépare quelques potions pendant que Vladimir, Otto et Godefroy cherchent à s’amuser en ville.

Le lendemain, vous souhaitez vous rendre à la Guilde des Architectes afin d’obtenir d’autres informations, mais vous rencontrez en chemin un nain colérique qui vient de se faire voler sa bourse par des enfants. Il s’en prend automatiquement à Bel Caradris, mais c’est compter sans la virtuosité lame à la main de l’elfe ! Celui-ci a tôt fait de désarmer puis d’assommer son adversaire. A son réveil, sa hache lui a également été subtilisée, mais prenant la créature en pitié, Elke lui donne assez de couronnes pour s’acheter une nouvelle arme et fixe rendez-vous au nain aux arènes pour les combats de minotaures pendant le festival.

 

 

Compte-rendu aimablement fourni par Genseric D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s