2012 EXTINCTION : épisode 3

Foreuse

Les scientifiques d’Icarus ont planché sur les équations de TimeWave Zero et ont confirmé que tout ce qu’avait écrit Terrence McKenna dans son essai se confirmait actuellement. Tout à l’exception d’un phénomène météorologique qui secoue actuellement l’Islande. De violentes tempêtes déchirent le ciel au-dessus de ce pays alors que les écrits de McKenna ne parlent que de quelques intempéries sans importance. Notre équipe est dépêchée sur place. Après avoir atterri sur le sol islandais et avoir pris contact avec les Français qui tiennent les côtes, nous nous enfonçons dans le pays et la tourmente en hélicoptère.

Après avoir capté un message de détresse, nous sommes abattus par un éclair provenant du sol. Notre appareil chute dans la neige et nous nous écrasons. Notre pilote, Crash, ne résiste pas au froid intense qui nous gèle les os et sombre dans une sorte de coma. Nous trouvons une grotte où nous cachons le matériel et explorons les environs. Nous découvrons alors un étrange artefact qui semble afficher des symboles en corrélation avec l’intensité éolienne. Plus loin, nous faisons la connaissance de l’origine du signal de détresse : des scientifiques américains apparentés à l’armée, qui ne peuvent nous cacher longtemps l’existence de leur base secrète proche.

Ils nous révèlent que leur base a été attaquée et qu’ils attendent des renforts ou des secours. Nous leur proposons notre aide et cherchons un endroit où soigner Crash. Sur place, la base semble déserte, jusqu’à ce que nous trouvions, dans les niveaux inférieurs, les signes d’un assaut violent : corps lacérés et carbonisés… L’ennemi est arrivé par le bas ! A l’aide d’un tuyau d’abordage souterrain, il s’est infiltré dans le dernier niveau et a massacré les militaires américains en quête de quelque document mystérieux. Nous établissions un premier contact qui n’a rien de pacifique. En ripostant, nous provoquons l’éboulement du niveau et nous perdons Striker, mais le plus important n’est malheureusement pas là. L’ennemi dispose de ressources et d’une technologie largement sous-estimées : robots sphériques anti-grav, armes inconnues, métaux sans comparaison terrestre…

Nous réussissons à fuir la base américaine et à regagner la côte, où nous faisons notre rapport. Le lendemain, nous débutons des recherches et des analyses sur les débris retrouvés dans la base. Nous avons récupéré un corps étranger dans un exosquelette : un humanoïde très grand et très mince, doté d’une tête de scarabée. Daedalus et nos scientifiques ont découvert la présence d’une onde qui semblait inhiber notre spécimen. Après de multiples travaux, nous avons réussi à cerner l’onde en question et à créer une mesure de déflexion, le Trylium 37. Grâce à cela, nous avons pu entrer en contact avec la créature qui nous a révélé être originaire d’une autre planète. Elle a localisé dans une jungle chinoise, près du Laos, un appareil extraterrestre.

Et nous voilà en route pour le Laos. Lee, notre instructeur en arts martiaux, nous a mis en contact avec un militaire local, mais à la frontière chinoise, les choses se passent mal et nous devons forcer le passage. C’est alors que l’armée chinoise commence à tirer, non pas sur nous, mais sur un appareil non identifié qui sort doucement de la jungle, sorte de foreuse géante entourée de robots sphériques. Nous nous emparons d’un hélicoptère de contrebandiers et prenons l’engin en chasse. Après une folle virée aérienne sous le feu chinois et sous celui des robots ennemis, nous réussissons à provoquer le crash de la foreuse géante et nous nous apprêtons à nous poser à ses côtés…

Parfois, on en viendrait à regretter nos anciennes vies…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s