D&D3.5 – La Croisade Noire – Episode 2

L’Epreuve du Nécromant

Une fois entrés dans le tumulus, nous avons trouvé un homme étendu sur le sol, inconscient. Une fois réveillé, il s’avéra être amnésique; néanmoins, toute aide étant bonne à prendre, il nous accompagna.
Un premier danger se présenta à nous sous la forme d’un élémentaire de l’eau caché dans un bassin. Celui ci s’avéra d’une endurance et d’une force incroyable, mais sous nos coups répétés, il finit par s’écrouler. La seconde salle faillit avoir raison de nous: un piège sournois à Gaz. Seul le roublard et ses incroyables capacités de détection permirent de trouver le mécanisme pour s’en sortir (NDR du MJ: Et des jets de détection de bourrin^^)
Nous découvrîmes horreurs et merveilles dans les antiques corridors du complexe. Derrière une réserve, nous avons découvert une tombe abritant le cadavre de ce qui semblait être un guerrier en armure et armé d’une superbe épée à deux main. Malgré mon refus catégorique, Wothgar ne résista pas à la cupidité, revêtit l’antique armure du guerrier et s’arma de sa lame. Il en subit les conséquences, car les gardiens squelettes du Héros s’animèrent pour venger cette profanation. Mais grâce au Nécron et à son empathie innée avec les morts, à la nouvelle arme du barbare et aux efforts des autres membres, il retournèrent parmi les morts rapidement.
Dans la deuxième partie du complexe, nous avons découvert un ensemble de salles plus récentes qui semblaient habitées. Ainsi, nous avons découvert une sinistre salle prévue pour des expérience morbides sur des cadavres, un laboratoire d’alchimie, et une porte qui ne s’ouvrit pas malgré tous nos efforts…
Une autre épreuve, un peu plus loin, s’imposa à nous sous la forme d’une voix impérieuse, qui posa à chacun d’entre nous une question sur notre passé, une question qui nous replongea chacun dans de vieux et souvent mauvais souvenirs…
Et, enfin, nous avons trouvé la chambre du Nécromant, l’énigmatique Temar Zoratril. Celui-ci s’avéra un homme excentrique, peut être même dérangé: ses réponses étaient peu claire ( et non, c’est pas le MJ qui a cafouillé, c’était voulu^^), et il semblait beaucoup s’amuser de notre incompréhension; il nous avoua que les dangers et les tentations auxquels nous avons été confrontés n’étaient qu’une épreuve. Il finit, après un fastidieux interrogatoire, à répondre à certaines de nos questions: La pierre devait être détruite par un artefact d’une puissance équivalente, le Bâton des Ombres. Celui ci fut malheureusement brisé en trois morceaux il y a fort longtemps; il a besoin de ce Bâton pour accomplir le rituel nécessaire à la destruction de l’artefact. D’après lui, l’une de ces parties se trouve dans la Tour de Durlag, un antique donjon regorgeant d’objets magiques, et l’autre se trouve dans la cité d’Âlaghon, en Turmish. Quand à la dernière, il ignore où elle peux se trouver…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s